Marguerite Kleinholtz (mon arrière grand mère) est la première porteuse du patronyme dans mon arbre, elle constituera donc la 1ère génération de Kleinholtz (ainsi que ses frères et soeurs dont je parlerai) et je remonterai ainsi le temps.

Elle nait le 28 juillet 1896 au 9 passage Sigaud, dans le 13ème arrondissement de Paris

N

(acte : recherche personnelle)

Son père s'appelle Jacques Kleinholtz, mécanicien de 48 ans et sa mère Barbe Pratt, journalière de 40 ans. Cette enfant est la dernière d'une fratrie de 10 enfants. Jugée de constitution fragile, elle sera envoyée chez ses tantes maternelles à Sarreguemines pour y être élevée.

img021

(photo : archives familiales)

Sur cette photo prise à Sarreguemines,  Marguerite peut avoir  1 an, peut-être même moins....donc à cet âge de la tendre enfance, elle est déjà séparée de ses parents, de ses frères et soeur. Désormais, elle vivra en Moselle et c'est sa tante Anna qui l'élèvera tendrement, la considérant comme sa propre fille. On peut imaginer qu'elle revoit de temps en temps ses parents et ses frères et soeur, mais le voyage est long jusqu'à Paris au début du 20ème siècle et coûte sûrement cher.

A l'époque, il n'était pas rare de donner un enfant à un membre de sa famille, même si cela nous choque aujourd'hui. La maman de Marguerite avait 40 ans déjà lors de cette dernière naissance et 9 autres enfants encore à charge. Le couple n'était sans doute pas très à l'aise financièrement puiqu'ils travaillaient tous les deux et habitaient un des quartiers les plus pauvre de Paris. Barbe louait ses bras à la journée et Jacques était mécanicien.

Marguerite suivra une scolarité au pensionnat de Sarreguemines et aura donc une éducation que ses parents n'auraient sans doute pas pu lui offrir.

Marguerite, 6 ans

(photo transmise par André K.)

peut-être est-ce ce pensionnat Ste Chrétienne, rue Ste Croix à Sarreguemines que Marguerite a fréquenté....

pensionnat ste chretienne sarreguemines

(photo prise sur le net)

la gare de Sarreguemines, telle que Marguerite l'a connue quand elle prenait le train pour aller à Paris retrouver sa famille

gare sarreguemines2

(photo prise sur le net)

Le 14 juin 1908, elle a 11 ans et fait sa communion. Ses tantes lui ont payé une robe de communiante magnifique et une très belle médaille, elle est comme une petite princesse.

img022

(photo : archives familiales)

Un mois 1/2 plus tard, elle apprend le décès de sa maman puis un an avant son mariage, c'est son papa qui décède. Que connait-elle de ses frères et soeur ? A-t-elle gardé des liens avec eux ? Les voit-elle régulièrement ?

 Marguerite épouse Lucien Lédy de 9 ans son ainé, elle à 17 ans, lui 26 et nous sommes le 20 juillet 1914 à Sarreguemines. Il n'y aura pas de photo du mariage car la guerre est déclarée  le 1er août 1914.

 

fiancailles Lucien Marguerite

(photo de fiancaille : archives familiales)

Mère, grand mère et arrière grand mère comblée, Marguerite aura 5 enfants, 8 petits enfants et 14 arrière petits enfants. Après une vie bien remplie, elle s'éteint à l'âge de 85 ans, le 13 décembre 1981.

Marguerite LEDY

 

Prochain épisode : la fratrie Kleinholtz