Les Kleinholtz une famille à travers les siècles

31 mars 2015

Armand Jacques Kleinholtz

 

  

 

C'est le 2 août 1887 au 61 avenue des Gobelins que naît Armand, mis au monde par Barbe Weber, sage femme de 60 ans habitant un peu plus haut dans la rue des Gobelins. Le père est absent et c'est la sage femme accompagnée de 2 témoins qui déclare l'enfant à la mairie du 13ème arrondissement.

naissance

Ce 5ème bébé vient agrandir la famille composée de Louis 9 ans, Amélie 6 ans, Léon 3 ans et Alphonse 1 an. Comme ses frères et soeur, impossible de connaitre l'enfance qu'Armand a pu avoir entre un papa mécanicien chargé de nourrir alors 7 personnes et une maman qui ne devait pas beaucoup avoir de temps pour elle avec 3 petits dans les jupes et 2 à peine en âge de se débrouiller un peu seuls.

armand Jacques K Armand 16 ans en 1902

(photo extraite de la photo de mariage de Louis Kleinholtz)

 

1905 : le temps des amours

Armand aime. Il aime Augustine. Il n'a que 19 ans et Augustine par encore 17 ans. Pourtant, leur amour va donner naissance à une petite Germaine 9 mois plus tard, le 1er juillet 1906. Les deux tourteraux ont beau être parents, ils ne sont pas majeurs pour autant et Augustine habite chez ses parents.

1907

Armand n'a toujours d'yeux que pour Augustine et celle-ci a une soeur, Marie qui a elle aussi tourné la tête de Léon, le frère d'Armand. Cette année là, les deux soeurs sont enceintes toutes les deux à peu près en même temps. Le 10 décembre, Marie et Léon sont parents de leur petite Louise, quant à Augustine, elle donne naissance 7 jours plus tard à une petite Pauline. Armand aime Augustine d'un amour sincère et il reconnait l'enfant. Armand travaille comme tapissier pour élever ses deux enfants et subvenir aux besoins de sa famille, mais les temps sont durs et le couple n'a pas les moyens de payer un loyer. Les tourteraux et leurs deux bébés vivent avec la mère d'Augustine, 13 rue Harvey.

Armand a 20 ans et il doit prendre la direction du bureau de conscription pour le rescensement  militaire. 3ème bureau, liste principale, numéro de matricule 2967.  Nous sommes en 1907.

(source AD de Paris)

 

1909 : un nouveau bébé vient égayer les jours d'Armand et Augustine en décembre. Cette 3ème petite fille se prénomme Georgette.

1020

(source : photo de famille d'Annick arrière petite fille d'Armand et Augustine)

Cette très belle  photo représentant 3 générations de femmes a été prise vraisemblablement en 1910 ou 1911. On y voit Augustine âgée de 19 ou 20 ans assise avec sur ses genoux Georgette la dernière née qui n'a guère plus d'un an, l'ainée Germaine 4 ou 5 ans à sa gauche et Pauline à sa droite âgée de 3 ou 4 ans. Leur grand mère maternelle Elisa Maigne, se tient debout derrière Pauline, elle a 54 ans et on y voit aussi une autre soeur d'Augustine, Victorine, âgée de 17 ans. Les deux femmes à gauche et le bébé n'ont pu être identifiés.

26 octobre 1912

 

 Armand et Augustine prennent enfin la décision de se marier. Le mariage a lieu 21 jours après le mariage de  Léon Kleinholtz et Marie Cayotte.. 2 frères, 2 soeurs et 2 histoires d'amour !

mariage

mariage suite

Pourquoi Armand et Léon ont-ils attendu 6 et 5 ans avant d'épouser leur belle ? La famille Kleinholtz était-elle opposée à ce mariage ? Visiblement le problème ne venait pas des Cayotte puisque la mère d'Augustine a hébergé le couple. Ou bien voulaient-il attendre la majorité d'Augustine ? Cette année là (et peut-être même avant), le couple a pris son envol et habite 31 rue de Vandrezanne (13ème) avec ses 3 enfants. Armand est un père de 25 ans et Augustine aide à subvenir aux besoins de la famille en se louant à la journée. Elle a 22 ans.

Armand et Augustine

(source : photo de famille d'Annick)

Sur cette  photo prise sans doute à la veille du départ pour la guerre, nous découvrons le visage d'Armand. Avant de partir, Armand laissera un petit "paquet" dont il faudra prendre soin à Augustine.

Le 25 avril 1915, un fils voit le jour, il s'appelera Armand (Auguste en 2ème prénom, comme sa maman) comme son papa.

Armand Kleinholtz enfant Augustine

(source : photo de famille d'Annick)

Peut-être est-ce lors d'une des permissions d'Armand qu'Augustine se trouve enceinte une 5ème et dernière fois, en même temps que sa soeur Marie. L'une et l'autre accouchent à 1 mois d'intervalle.

Malheureusement, le petit Louis ne vivra pas longtemps, il décède à 14 mois le 6 avril 1918, avant que ne soit signé l'armistice mettant fin à la 1ère guerre mondiale. Grippe espagnole ou tuberculose que lui aurait transmis Armand ? Car l'histoire d'amour d'Armand et Augustine va se finir dans les larmes. Armand contracte la tuberculose et décède brutalement le 10 juillet 1918. Il n'a que 30 ans. Augustine  perd en l'espace de 3 mois son bébé et son mari. Elle se retrouve seule avec une fillette de 12 ans (Germaine), Pauline 11 ans, Georgette 9 ans et Armand 3 ans.

1920 : Augustine a 30 ans quand elle aussi décède de tuberculose le 21 janvier. Elle laisse derrière elle des enfants qui seront adoptés par la nation et élevés à la fois par leur grand mère maternelle Elisa Maigne et par leurs oncle et tante Léon Kleinholtz et Marie

L'histoire d'amour d'Armand et Augustine a été brève, elle n'aura duré que 12 ans, mais intense !

 

  

 

Les enfants de Armand et Augustine Kleinholtz :

- Germaine (1906-1975) aura 2 enfants au moins 1 petit enfant  et au moins 3 arrière petits enfants

germaine K x roger puydeboisGermaine en 1925

(source : photo de famille d'Annick)

- Pauline (1907-1985) mariée très jeune à 15 ans puis à nouveau à 22 ans restera sans descendance

pauline

(source : photo de famille de Dominique)

- Georgette (1909-aps 2009) fêtera son centenaire en 2009 ! Elle aura 2 enfants, des petits enfants et des arrière petits enfants

- Armand (1915-1982) aura 1 fils et 2 petits enfants

- Louis (1917-1918)

Je remercie chaleureusement Annick, arrière petite fille d'Armand et Marie Kleinholtz,  qui m'a permis de découvrir le visage d'Armand et Augustine, et sans qui je ne saurai pas grand chose de cette lignée.

Si vous descendez de Armand et Augustine Kleinholtz et que vous lisez ce blog, n'hésitez pas à me contacter.

prochain épisode : Fernand Henri Kleinholtz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par delde à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2015

Alphonse Nicolas Kleinholtz

Alphonse naît le 19 septembre 1885 au 65 avenue des Gobelins. Il est le 3ème fils de Jacques et Barbe qui ont  38 et 30 ans. Les témoins à sa naissance sont le concierge de l'immeuble et un peintre de l'avenue (sans doute en parenté avec le concierge, ils portent le même nom).

 

  

 

Depuis 5 ans, le couple vit dans la même rue. Leur fils ainé Louis a 7 ans, Amélie 4 ans, Léon vient de fêter ses 2 ans et le bébé Alphonse. Jacques est toujours mécanicien et Barbe s'occupe de ses 4 enfants.

D'Alphonse, on ne sait pas grand chose. La seule image que l'on ait de lui se trouve sur la photo de mariage de son frère ainé Louis en 1903. Il est alors âgé de 18 ans.

alphonse K Alphonse 18 ans en 1903

(source : photo extraite de la photo du mariage de Louis Kleinholtz)

1905 : Alphonse a 20 ans et comme ses 2 frères avant lui, il est appelé au 3ème bureau de la conscription militaire, sur la liste principale. Son numéro matricule est le 3609.

 

 

Il y a quelques temps, j'ai tapé le nom de Kleinholtz dans le moteur de recherche du site Gallica (site de la BNF) et j'ai eu la surprise de  trouver plusieurs articles de journaux de 1906 relatant un fait divers

 

art la lanterne alphonse KleinholtzJournal La Lanterne 26 juin 1906

Après avoir lu les articles qui tous donnent plus ou moins de détails, j'ai établi qu'il s'agissait bien de notre Alphonse, alors âgé de 21 ans. Celui-ci a été agressé en rentrant chez lui (habite-t-il encore avec ses parents ?) avec suffisamment de violence pour qu'il finisse à l'hôpital.

L'article paru dans "la Justice" précise qu'il s'agit d'un coup de couteau à la cuisse gauche, version confirmée par le journal "le Figaro".

artjournal "le Figaro"

Quand au journal "la Presse", il distingue 2 affaires, une agression sur la personne de M. Julien Vulliez frappé d'un coup de couteau à la poitrine à 2h1/2 du matin boulevard de Ménilmontant et dont l'agresseur a pris la fuite, alors qu'un peu plus tôt à minuit 1/2 rue Alphan, c'est Alphonse qui était frappé d'un coup de couteau à la jambe gauche par un agresseur qui lui aussi a pris la fuite

article la presse Alphonse Kleinholtzjournal la Presse 25 juin 1906

Si Alphonse a été blessé à la jambe à minuit 1/2, il n'a sûrement pas fait  7 km avec une jambe en vrac  pour aller tailler la bavette avec un camarade 1h30 plus tard boulevard de Ménilmontant ainsi que le prétend le journal le Radical ! Pas très fiable le journal le Radical ! Et vous remarquerez le nom de Kleinholtz orthographié Kleinhaltz.... Le journal a tout simplement fait une seule et même affaire des deux agressions.

art le radical suite

art le radical Ajournal le Radical 25 juin 1906

Reste  à savoir si Alphonse a gardé des séquelles suite à cette blessure. Hormis cette mésaventure sanglante, ces articles nous apprennent qu'Alphonse exerce le métier de tourneur, comme ses frères Louis et Léon. On peut donc en déduire qu'ils travaillent au même endroit.

Nous le retrouvons le 14 août 1917 dans le 11ème arrondissement, avant même la fin de la 2ème guerre mondiale (ce qui indique peut-être qu'il a été réformé à cause de sa jambe justement....mais j'extrapole seul son dossier matricule nous le confirmerait). Il se marie avec une certaine Eve Suzanne Gress et il a 31 ans.  Il habite 21 passage de Ménilmontant dans le 11ème (tiens à 3 min du boulevard Ménilmontant où 11 ans plus tôt a été agressé un jeune homme le même soir que lui....). Ses parents sont décédés.

Son épouse a 7 ans de moins que lui, est boutonnière et originaire de l'Oise. Elle habite avec sa mère dans le même immeuble qu'Alphonse. Ils n'ont pas eu à chercher loin pour se rencontrer !

Témoins à leur mariage, des collègues d'Alphonse : un métallugiste, un ajusteur (habitant lui aussi le même immeuble), la soeur de l'épouse ouvrière et une mécanicienne (habitant le même immeuble).

mariage

D'après Dominique (petite fille de Léon Kleinholtz), Alphonse et Suzanne n'auront pas d'enfants.

Ce que je sais de la vie d'Alphonse s'arrête là. Je ne sais pas quand il est décédé, mais Suzanne se remarie le 18 juin 1942 à Créteil, ce qui suppose qu'Alphonse est mort à cette date (s'ils avaient été divorcés, cela aurait été normalement noté sur leur acte de naissance). Elle décèdera en 1980

A chercher :

- l'acte de décès d'Alphonse entre 1917 et 1942 peut-être dans le 11ème arrondissement (mairie)

- son dossier matricule  grâce à sa classe matricule 1905 et son numéro 3609 (archives de Paris)

- consulter les rescensements de population  pour vérifier si le couple était effectivement sans enfants (mairie du 11ème)

 

 

 

 

Posté par delde à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2015

Arthur Léon Kleinholtz

 

 

Jacques KLEINHOLTZ 1847-1913
&1874 Barbe PRATT 1856-1908
|
 


 




             

    |       |   |                   |
    Louis KLEINHOLTZ 1878-1914       Amélie KLEINHOLTZ 1880-1919   "Arthur" Léon KLEINHOLTZ 1883-1928                   Marguerite, Anne KLEINHOLTZ 1896-1981
    &1903 Marie HEIT 1881-       &1900 "Armand" Albert KLEINHOLTZ 1876-1923/   &1912 Marie Charlotte CAYOTTE 1885-1972                   &1914 "Lucien" Nicolas LEDY 1888-1959

 

 

2ème fils de Jacques et Barbe, Arthur Léon (sera appelé de son 2ème prénom) naît le 9 septembre 1883 dans le 13ème arrondissement de Paris. Jacques a 35 ans, il est mécanicien et Barbe a 28 ans.  Depuis la naissance d'Amélie ils habitent toujours  avenue des Gobelins dans le quartier Croulebarbe.

 

N

 

Je vous mets la copie écran du plan parcellaire du quartier (le plan est très pâle et la photocopie ne donne pas grand chose). Le couple Kleinholtz et leurs 3 enfants (Louis 5 ans, Amélie 3 ans et le nourrisson) habitent le 3ème immeuble vers l'angle gauche de l'avenue des Gobelins avec la rue du Banquier. Devant leur immeuble, ils voyaient la manufacture des Gobelins. Calèches et tramways circulent dans cette avenue.

 

(source : site des ad75, plan parcellaire de Paris fin 19ème, cote PP/11970/B)

 

Un peu plus loin en continuant après la manufacture, la rivière de la Bièvre coule encore en traversant l'arrondissement et ne sera recouverte qu'en 1912. La Bièvre répand des relents d'alcali et de tan et les fumées des fabriques qui la borde déposent leurs suies sur les branchages des arbres.

(La Bièvre vive rue Croulebarbe. A Droite les jardins des Gobelins. source : site du lycée Jean Lurcat)

Le 13ème arrondissement est un quartier pauvre où sont venus se fondre les humbles arrivés d'un peu partout.

1903

Souvenez-vous, c'est l'année du mariage de Louis, frère ainé de Léon et Amélie,  grand mariage qui réunira toute la famille Kleinholtz et permettra aux ainés de revoir leur petite soeur Marguerite, élevée à Sarreguemines chez leur tante maternelle.

famille Léon 1903

( photo extraite de la photo de mariage de Louis Kleinholtz)

C'est aussi l'année des 20 ans de Léon et comme tous les jeunes hommes,  il est appelé pour la conscription au 3ème bureau de Paris, sur la liste principale, il a le matricule 3844. Ce numéro me permettra un jour de consulter son état signalétique et ses services militaires aux archives de Paris.


 

A 24 ans, il devient papa lorsque naît son 1er enfant, une petite Louise qui sera surnommée affectueusement par tous "Louisette". Marie Cayotte, qui deviendra son épouse (car oui, ils ont mis comme on dit la charrue avant les boeufs !) a 22 ans.

5 ans plus tard, c'est le mariage : le 5 octobre 1912 dans le 13ème arrondissement. Léon est mécanicien (comme son père) et habite au 143 rue du château des Rentiers. Jacques son père est encore en vie, mais sa mère est décédée. Peut-être travaille-t-il avec son père ? L'épouse  est elle aussi originaire de cet arrondisssement. Le couple habite déjà ensemble depuis au moins 5 ans. Par leur mariage, ils légitimisent Louise. Parmi les témoins, aucun frères de Léon, uniquement des compagnons de travail (tourneurs sur métaux et contremaître d'usine)

 

 

P1060745

 

P1060746

 

 

P1060747

de gauche à droite : signature de Léon Kleinholtz, de Marie Cayotte, de Jacques Kleinholtz (le père de Léon)

 

Mais le 2 août 1914, c'est la mobilisation générale, l'Allemagne a déclaré la guerre à la France

Sans

Léon part comme des milliers d'autres, laissant sa femme et sa fille derrière lui, sans savoir pour combien de temps, ni s'il les reverra.

arthur

(source photo : archives familiales de D. Valenti)

Je ne connais pas son parcours militaire qu'il faudrait chercher grâce au numéro matricule, mais toujours est-il qu'il aura le bonheur de revenir.

Il aura encore 3 enfants avec Marie, dont 2 petites filles nées à 9 mois d'intervalle, qui décèderont de méningite fulgurante à l'âge de 18 mois. A partir de 1920, le couple  élèvera  les enfants de son frère Armand, mort trop jeune et de la soeur de Marie, décédée elle aussi. En effet, vous venez de le comprendre, 2 frères Kleinholtz ont épousé 2 soeurs Cayotte (à 20 jours d'invervalle, le même mois de la même année).

Le couple met apparemment un peu de distance avec la famille Kleinholtz, hormis avec Armand. La raison de cette rupture avec la famille était que les soeurs Cayotte avaient une mère chiffonière, "bifine" dans l'argot parisien. Cette femme avait dû se reconvertir chiffonnière, sans doute à la mort de son mari, pour subvenir à ses besoins et ceux de ses 4 enfants encore en vie. Les bifins et bifines fouillaient les poubelles pour y trouver quelques objets ou vêtements encore bons à revendre.

Je n'ai pas la date exacte ni le lieu du décès de Léon, mais je sais qu'il était encore témoin au mariage de son frère Alfred en 1921 et qu'il est mort des suites d'une blessure à la main qui a tourné en gangrène vers 1928. Il avait donc à peine 44 ans.

Marie elle, s'éteindra à l'âge de 87 ans, le 14 décembre 1972. J'ai trouvé sur le net, un passage écrit sur Marie par son petit fils qui en parle bien mieux que je ne pourrais le faire

http://www.barbier-rd.nom.fr/journal/spip.php?article410

arthur

Léon avait les cheveux blonds (comme sa petite soeur Marguerite) et les yeux bleus très clairs

 

"Arthur" Léon KLEINHOLTZ 1883-1928
&1912 Marie Charlotte CAYOTTE 1885-1972
|



|   |
Louisette KLEINHOLTZ  

Raymonde KLEINHOLTZ 1917-1997

 

Les enfants de Léon et Marie Kleinholtz :

- Louise dite Louisette (1907-1996) aura 2 enfants et 2 petits enfants

- Raymonde a 23 ans quand elle  part de Romainville le 16 mars 1944 pour être déportée  à Aix la Chapelle, puis à Ravensbrück le 5 avril 1944, puis au camp de Mauthausen le 7 mars 1945 (déportée sous le sigle Nuit et Brouillard). Elle sera libérée de Mauthausen le 7 avril 1945 et rapatriée sur Annecy le 29 avril 1945 par la Croix Rouge.. Raymonde sera décorée chevalier de la Légion d'Honneur, de la médaille militaire, Croix de guerre avec palme, croix de combattant volontaire, médaille de la résistance, croix de la libération, déportée de la résistance, grand invalide de guerre, grand mutilé de guerre. Elle décède en 1997. J'ai eu la grande chance de correspondre avec elle.

Raymonde aura 2 enfants et 4 petits enfants

Descendance de Léon et Marie : 2 enfants, 4 petits enfants, 6 arrière petits enfants, 6 ar ar petits enfants et même 2 ar ar ar petits enfants !

Je remercie chaleureusement Dominique ,   petite fille de Léon et Marie Kleinholtz, pour m'avoir fait confiance et transmis des photos de Léon et des renseignements qui ont permis de compléter notre histoire commune..

 

prochain épisode : Alphonse KLEINHOLTZ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par delde à 15:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 janvier 2015

Amélie Kleinholtz

 

  

 

Fille ainée de la grande fratrie Kleinholtz, seule soeur parmi tous les frères de mon arrière grand mère Marguerite.

Amélie naît le 17 décembre 1880 dans le 13ème arrondissement de Paris. A cette date, ses parents Jacques et Barbe habitent 59 avenue des Gobelins. Jacques a 33 ans, il est mécanicien et Barbe a 25 ans. Témoin à sa naissance : Jean Louis Imbert, un des beaux frères de Barbe (mari de sa soeur Marguerite). Ce qui veut dire que la soeur et le beau frère de Barbe, d'abord installés à Sarreguemines, sont eux aussi montés à Paris.

L'avenue des Gobelins telle que nos arrière grands parents et arrière arrière grands parents ont dû la connaitre !

avenue des gobelinsTrès grande

 

 

  

 

Le 5 mai 1900, Amélie n'a pas tout à fait 20 ans et épouse son cousin germain Armand Albert Kleinholtz. Celui-ci est fils d'Edouard, frère de Jacques. Elle est brodeuse, elle habite 17 passage Alphand avec ses parents. Armand est né à Mulhouse comme son père et son oncle, il a 4 ans de plus qu'Amélie et est employé de commerce, il habite au 39 de la rue de la Butte aux Cailles. Ses parents sont décédés quand il avait 7 et 8 ans. A-t-il été élevé par des soeurs de Jacques et d'Edouard ? Par son oncle Jacques lui même ? 2ème enfant d'une fratrie de 5, il n'a qu'un frère encore en vie : Fernand Achille Kleinholtz, né à Mulhouse lui aussi, mais également sur Paris. Le jeune couple reste dans le 13ème arrondissement.

Moins de 9 mois après le mariage, le 27 janvier 1901 au 211 rue de Tolbiac, Amélie accouche d'une petite fille appelée Germaine Louise. Enfant prématurée ou Amélie était-elle déjà enceinte au moment du mariage ? Le père est absent et c'est la sage femme qui déclare la naissance à la mairie du 13ème arrondissement. Malheureusement, cette petite fille  décède  5 mois plus tard (le 28 juin 1901). Sont témoins son père et son oncle Louis.

La vie continue pourtant et l'année suivante, c'est un petit garçon qui naît, Marcel (le 16 août 1902). Amélie et Armand ont déménagé, ils habitent au 17 rue des 5 diamants. Cette fois, le grand père est témoin et signe l'acte de naissance avec son beau fils.

Il semblerait qu'Amélie et Armand n'aient eu que ces deux enfants, mais les archives de Paris en ligne ne me permettent pas pour le moment de le vérifier.

Marcel  n'a que 16 ans lorsque Amélie meurt brutalement le 19 février 1919. Elle a seulement 38 ans. C'était une belle femme qui semblait grande et joliment ronde, un visage fin et délicat, des yeux clairs, des cheveux sans doute châtains et des sourcils clairs.

soeur de Marguerite2

(photo : archives familiales de mamie)

Armand se remarie seulement 5 mois après le décès d'Amélie (le 4 octobre 1919). La nouvelle épouse s'appelle Célestine Marie Emma Dauzonne et le couple s'installe à Rosny sous Bois (93). Vu la rapidité du mariage, il est probable qu'Armand et Célestine se connaissaient déjà. Ils auront ensemble une fille nommée Louise (voir édit en bas de paragraphe) mais que tout le monde dans la famille appelait "mimi".

La  famille recomposée parait  unie sur cette photo : rectification il ne s'agit bien sûr pas d'Amélie mais de la 2ème épouse d'Armand. Je m'étais trompée à l'époque et je ne peux plus gommer les annotations !

Edit du 03 mars 2016 selon des informations apportées par Françoise, la fille de Marcel et Jo, Mimi était la soeur de Marcel (et non une demie soeur).

soeur de Marguerite

(photo datée entre 1919 et 1923 : transmise par André Kleinholtz ?)

La femme plus âgée sur la photo  peut être Emma Kleinholtz, une tante d'Armand et donc soeur de notre ancêtre Jacques Kleinholtz. Cette tante  est nommée comme témoin au mariage de Marcel et vivait également à Rosny sous Bois, avec le couple (?). A moins que ce ne soit la mère de Célestine, mais je lui trouve plutôt un air de ressemblance avec Marcel.

les enfants d'Amélie et Armand Kleinholtz :

 

Amélie KLEINHOLTZ 1880-1919
&1900 "Armand" Albert KLEINHOLTZ 1876-1923/
|



|   |
Germaine Louise KLEINHOLTZ 1901-1901   Marcel KLEINHOLTZ 1902-1970
    &1923 Marcelle CANCALON 1902-
     

 

 

Marcel  Kleinholtz se mariera le 7 avril  1923 dans le 18ème arrondissement de Paris. Son épouse se nommant également Marcelle, elle sera dite "Jo". Ils auront ensemble 2 enfants, Françoise et Jacques que nous avons bien connu dans la famille. Marcel aura  5 petits enfants.

neveu de Marguerite

femme de Marcel

(photos : archives familiales de mamie)

Louise (Mimi) KLEINHOLTZ se marie et aura 2 filles et un fils

Descendance d'Amélie et Armand : 2 enfants, 2 petits enfants, au moins 3 arrières petits enfants (à rectifier)

 

Si vous êtes un descendant de Marcel Kleinholtz ou de Louise Kleinholtz (dite Mimi) et que vous lisez ce blog, merci de me contacter !

Prochain épisode : Arthur Léon Kleinholtz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par delde à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2014

Louis Kleinholtz

Mon arrière grand-mère Marguerite avait une nombreuse fratrie, 6 frères et 1 soeur. Louis Kleinholtz est l'ainé des frères et soeurs. Il est né le 18 janvier 1878 à Sarreguemines, ville d'origine de sa mère. Il avait donc 18 ans de plus que Marguerite (dernière née de la fratrie).

mariage frère ainé Marguerite - Copie

En 1898, il est appelé pour le service militaire au 3ème bureau de Paris sous le matricule 2542 de la liste principale. Autrefois, tous les jeunes hommes étaient rescencés militairement l'année de leurs 20 ans.

En 1901, il est mécanicien, comme son père. On peut imaginer qu'ils travaillaient ensemble.

Le 2 mai 1903, il se marie avec Marie Heit (dont on a toujours parlé dans ma famille comme "tante Fanny") dans le 13ème arrondissement de Paris.

mariage frère ainé Marguerite - Copie (2)

Marie était elle aussi originaire de Sarreguemines, née en 1881. Selon ma grand-mère, elle aurait chanté à l'opéra de Strasbourg et aurait quitté Sarreguemines pour avoir été dénoncée comme espionne française. C'est ainsi qu'elle serait montée à Paris. Au moment de son mariage, elle était cuisinière. Les époux sont tous les deux issus du même arrondissement.

Toute la famille Kleinholtz est réunie pour la fête et le rassemblement familial est immortalisé sur une magnifique photo de mariage. Ce sera la seule et unique fois ou toute la famille sera réunie.

A cette occasion, Louis retrouve sa petite soeur Marguerite, montée à Paris avec la tante qui l'élève : tante Anna (Marie Anne Pratt, soeur de sa maman).

mariage frère ainé Marguerite

(photo : archives familiales d'André Kleinholtz)

Je vous propose d'analyser cette photo....

les parents de l'époux :

Barbe Pratt, 47 ans et Jacques Kleinholtz, 56 ans : facile, ils sont assis à côté de l'épouse au 1er rang

les frères et soeurs de l'époux

- Amélie, 23 ans, là, j'hésite, peut-être la femme au chapeau à côté d'Arthur Léon....et dans ce cas, l'homme à sa gauche serait son époux Armand Albert Kleinholtz (qui avait 27 ans)

- Arthur, 20 ans : alors là, facile, sans hésitation, au dernier rang en partant de la gauche, c'est le 5ème. J'ai des photos de lui plus âgé, et nul doute, c'est lui

- Alphonse , 18 ans : sans doute le dernier à droite de la "brochette" la plus haute

- Armand , 16 ans : je penche pour le jeune garçon à gauche au 3ème rang

- Fernand , 15 ans : sans doute le garçonnet à côté de celui que je pense être Alfred

- Alfred, 12 ans : je pencherai, vu l'âge, pour le garçon au dessus des 2 petites filles de gauche

- Marguerite, 7 ans : elle est évidemment assise tout à droite au 1er rang, toute esseulée et bien loin de ses parents.

Mais on peut aussi noter la présence (au 1er rang) de la "tante Anna", Marie Anne, 52 ans, soeur ainée de Barbe, montée exprès de Sarreguemines pour assister au mariage de son neveu. Sur ses genoux, un bébé, il s'agit de Marcel Kleinholtz 9 mois, fils d'Amélie Kleinholtz.

Vous remarquerez peut-être que certaines personnes sur la photo portent un oeillet au veston, tout comme Jacques et le marié, je pencherai donc pour dire que ces personnes font partie du clan Kleinholtz....

La mariée n'avait pas grandement de famille sinon sa mère restée en Moselle. Du côté maternel du marié, la seule famille était une tante (tante Anna), par contre du côté paternel, Jacques ayant plusieurs frères et soeurs, peut-être certains sont-ils venus à Paris pour la noce, ou des cousins germain de l'époux

 

Jacques KLEINHOLTZ 1847-1913
&1874 Barbe PRATT 1856-1908
|



















    |       |   |   |   |   |   |   |
    Louis KLEINHOLTZ 1878-1914       Amélie KLEINHOLTZ 1880-1919   "Arthur" Léon KLEINHOLTZ 1883-1928   "Alphonse" Nicolas KLEINHOLTZ 1885-1917..1942   Armand Jacques KLEINHOLTZ 1887-1918   Fernand Henri KLEINHOLTZ 1888-1928/   Alfred KLEINHOLTZ 1891-1957   Marguerite, Anne KLEINHOLTZ 1896-1981
    &1903 Marie HEIT 1881-       &1900 "Armand" Albert KLEINHOLTZ 1876-1923/                        
            |                        
                                                                                             
                    |                                                                        
                    Marcel KLEINHOLTZ 1902-1970                                                                        
                                                                                                 

 

Au moment du mariage, Marie est enceinte d'un mois. Le sait-elle ? Est-ce pour cela que Louis et Marie se sont mariés ? Elle donne naissance à la petite Germaine 8 mois plus tard (2 janvier 1904), puis à René en 1905

louisk

 

louis

(photos : archives familiales d'André Kleinholtz)

Germaine Kleinholtz la petite fille, derrière elle à droite son père Louis, à côté de lui Marie

Louis décède prématurément le 22 juin 1914, ayant contracté un chaud et froid, il meurt d'une tuberculose foudroyante. Il avait 36 ans. Marie refera sa vie avec un ancien soldat camarade de Louis. Ensemble ils auront une petite Léa.

 

  

 

Leurs enfants :

Germaine Kleinholtz a 10 ans quand elle perd son papa. Petite fille calme et douce, jeune fille d'une grande simplicité et candeur, elle  rentrera au Châtelet en 1929 pour faire son noviciat. Devient novice sous le nom de Marie de Massabielle et fait ses premiers voeux au Châtelet le 19 mars 1932. Bien que plusieurs fois très malade et même mourrante, elle parviendra à poursuivre le cours de sa vie et la finira dans un petit orphelinat de Haute Corse où elle s'occupait des enfants. Elle mourra à 79 ans en 1983.

nièce de Marguerite

(photo : archives familiales d'André Kleinholtz)

René Kleinholtz se mariera et aura 2 enfants (Germaine et André) et 7 petits enfants

Je remercie chaleureusement André Kleinholtz, qui malheureusement n'est plus parmi nous, et Christine (petit fils et arrière petite fille de Louis Kleinholtz) pour m'avoir fait confiance et transmis des photos magnifiques et des renseignements qui ont permis de compléter notre histoire commune. Sans eux, ma généalogie comporterait bien des lacunes.

 Descendance de Louis et Marie Kleinholtz : 2 enfants, 2 petits enfants, 7 arrière petits enfants, au moins 6 arrière arrière petits enfants

Prochain épisode : Amélie Kleinholtz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par delde à 18:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 novembre 2014

Marguerite Kleinholtz

Marguerite Kleinholtz (mon arrière grand mère) est la première porteuse du patronyme dans mon arbre, elle constituera donc la 1ère génération de Kleinholtz (ainsi que ses frères et soeurs dont je parlerai) et je remonterai ainsi le temps.

Elle nait le 28 juillet 1896 au 9 passage Sigaud, dans le 13ème arrondissement de Paris

N

(acte : recherche personnelle)

Son père s'appelle Jacques Kleinholtz, mécanicien de 48 ans et sa mère Barbe Pratt, journalière de 40 ans. Cette enfant est la dernière d'une fratrie de 10 enfants. Jugée de constitution fragile, elle sera envoyée chez ses tantes maternelles à Sarreguemines pour y être élevée.

img021

(photo : archives familiales)

Sur cette photo prise à Sarreguemines,  Marguerite peut avoir  1 an, peut-être même moins....donc à cet âge de la tendre enfance, elle est déjà séparée de ses parents, de ses frères et soeur. Désormais, elle vivra en Moselle et c'est sa tante Anna qui l'élèvera tendrement, la considérant comme sa propre fille. On peut imaginer qu'elle revoit de temps en temps ses parents et ses frères et soeur, mais le voyage est long jusqu'à Paris au début du 20ème siècle et coûte sûrement cher.

A l'époque, il n'était pas rare de donner un enfant à un membre de sa famille, même si cela nous choque aujourd'hui. La maman de Marguerite avait 40 ans déjà lors de cette dernière naissance et 9 autres enfants encore à charge. Le couple n'était sans doute pas très à l'aise financièrement puiqu'ils travaillaient tous les deux et habitaient un des quartiers les plus pauvre de Paris. Barbe louait ses bras à la journée et Jacques était mécanicien.

Marguerite suivra une scolarité au pensionnat de Sarreguemines et aura donc une éducation que ses parents n'auraient sans doute pas pu lui offrir.

Marguerite, 6 ans

(photo transmise par André K.)

peut-être est-ce ce pensionnat Ste Chrétienne, rue Ste Croix à Sarreguemines que Marguerite a fréquenté....

pensionnat ste chretienne sarreguemines

(photo prise sur le net)

la gare de Sarreguemines, telle que Marguerite l'a connue quand elle prenait le train pour aller à Paris retrouver sa famille

gare sarreguemines2

(photo prise sur le net)

Le 14 juin 1908, elle a 11 ans et fait sa communion. Ses tantes lui ont payé une robe de communiante magnifique et une très belle médaille, elle est comme une petite princesse.

img022

(photo : archives familiales)

Un mois 1/2 plus tard, elle apprend le décès de sa maman puis un an avant son mariage, c'est son papa qui décède. Que connait-elle de ses frères et soeur ? A-t-elle gardé des liens avec eux ? Les voit-elle régulièrement ?

 Marguerite épouse Lucien Lédy de 9 ans son ainé, elle à 17 ans, lui 26 et nous sommes le 20 juillet 1914 à Sarreguemines. Il n'y aura pas de photo du mariage car la guerre est déclarée  le 1er août 1914.

 

fiancailles Lucien Marguerite

(photo de fiancaille : archives familiales)

Mère, grand mère et arrière grand mère comblée, Marguerite aura 5 enfants, 8 petits enfants et 14 arrière petits enfants. Après une vie bien remplie, elle s'éteint à l'âge de 85 ans, le 13 décembre 1981.

Marguerite LEDY

 

Prochain épisode : la fratrie Kleinholtz

 

 

 

 

 

 

 

Posté par delde à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

L'origine de mon enquête sur les Kleinholtz

Mon arrière grand mère s'appelait Marguerite Kleinholtz. Elle était née en 1896 et j'ai eu la chance de la connaitre. C'était une vieille dame déjà, c'est donc sa fille, ma grand mère, qui m'a raconté l'histoire familiale. C'est elle qui a fait naître cette passion dévorante qu'est la généalogie et quand j'ai été en âge de chercher par moi même, c'est tout naturellement que j'ai commencé mes recherches par cette branche de la famille.

Après avoir cherché mes ancêtres directs, j'ai éprovué le besoin d'étoffer l'arbre avec la descendance puis l'envie est venue de comprendre qui ils étaient, comment ils avaient vécu et où. Comprendre leur histoire en lisant à travers les lignes de tous ces documents que j'avais accumulés. Donner corps à ces quelques photos de famille que nous possédions. Prendre contact avec des descendants et par conséquent cousins, échanger nos informations, nos photos. J'ai ainsi pu compléter l'album de famille, retracer l'histoire.

 

Posté par delde à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2014

Le but du blog

21 ans de généalogie m'ont fait prendre conscience de la rareté du patronyme Kleinholtz.

Je peux aujourd'hui affirmer que  tous les porteurs du nom en France ainsi que tous ceux qui ont dans leur famille un Kleinholtz,  sont tous cousins et que nous avons tous un seul et même ancêtre commun !

C'est pourquoi il m'est apparu comme une évidence que mes recherches devaient être publiques afin d'aider les membres de cette même famille à retrouver leurs origines et à comprendre l'histoire de cette famille Kleinholtz.

Aujourd'hui j'ai dans mon arbre  8 générations de Kleinholtz et j'essaye de retracer la descendance de chaque branche.  Mon souhait serait d'arriver à rentrer en contact avec tous et que nous puissions nous réunir ici, autour de cette histoire commune que je vais développer à l'aide de documents et de photos. Pas d'inquiétude, ne figureront sur ce blog que les personnes de plus de 100 ans.

 Si vous êtes porteur du patronyme Kleinholtz ou si un un membre de votre famille porte (ou portait) ce nom, n'hésitez surtout pas à vous manifester !

Ensemble, nous pourrons compléter l'histoire de cette famille.

Posté par delde à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :